Science, hydroxychloroquine, azithromycine et trottinette

Quelques trublions à l’esprit critique et à l’humour bien trempés ont cherché à démontrer que l’hydroxychloroquine associée à l’azithromycine était efficace dans le traitement préventif des accidents de trottinette et sont parvenus à publier leurs résultats dans une revue scientifique. La revue en question a prestement retiré l’article dont le style impeccable rappelle la fameuse étude de Georges Perec au sujet de l’effet de la projection de tomates sur les cantatrices, mais on en lira avec le sourire la version originale conservée ici-même avant de disparaître du site Web de la revue. Une traduction en français est aussi disponible (et sauvegardée ici). Pour plus de détails, on peut aussi parcourir l’article dédié publié sur Retraction Watch ou la recension qu’en propose franceinfo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.