Webradios sur MPD avec un client UPnP

Upmpdcli est un moteur de restitution UPnP pour serveur MPD qui permet de contrôler l’envoi de contenu vers un lecteur basé sur MPD à partir d’un point de contrôle UPnP unique. Ceci permet par exemple de faciliter l’écoute de flux http (comme par exemple des radios en ligne) sur un lecteur basé sur MPD, en contrôlant la lecture depuis un point de contrôle UPnP tournant sur un terminal mobile comme un smartphone. Lire la suite

Raspberry Pi 2 modèle B disponible

Le Raspberry Pi 2 modèle B, successeur du Raspberry Pi modèle B est disponible en précommande chez plusieurs marchands, et en stock (ce matin encore) chez TxRobotic, c’est à dire expédié du Nord de la France et non d’on ne sait où, avec possibilité de retrait en point Mondial Relay. Txrobotic dispose par ailleurs d’un site bien informé pour qui s’intéresse aux bidouillages, robots, drones et autres montages électroniques avec ou sans Arduino. TxRobotic et affiche une volonté de transparence et de loyauté envers ses clients. C’est assez rare pour être signalé, et je ne suis ni le premier, ni le dernier à le faire. Cela m’a donné envie d’essayer de commander chez eux.

Xiaomi Redmi 2 / Hongmi 2 : un mobile 4G à petit prix

Le Redmi 2 (ou Hongmi 2) est un smartphone d’entrée de gamme produit par le fabricant chinois Xiaomi et compatible 4G FDD-LTE, c’est à dire utilisable en France dans certaines bandes de fréquence (et donc chez certains opérateurs français de téléphonie mobile seulement). C’est le successeur du très populaire Redmi 1S WCDMA. Ce terminal n’est pas disponible en France mais peut être importé de Chine et de certains autres pays asiatiques, marchés auxquels il est principalement destiné pour un montant de 130 à 150 €, auxquels il faudra rajouter la TVA et les éventuels droits de douane. Le terminal est doté d’un écrant de 4,7 pouces et peut embarquer deux cartes SIM simultanément.

Une foire aux questions fort utile au sujet du Redmi 2 est disponible (en anglais) sur les forums dédiés à MIUI, l’interface utilisateur basée qu’embarquent les terminaux Xiaomi. C’est la version 6 de MIUI basée sur Android Kitkat (4.4) qui anime le Redmi 2.

ArkOS

ArkOS est une distribution Linux basée sur la distribution Archlinux ARM et axée sur l’auto-hebergement de contenus de différentes sortes (hébergement de sites Web, email, cloud personnel, synchronisation de contacts, etc.). Elle est plus particulièrement destinée à animer les systèmes embarqués et a été conçue à l’origine pour la carte de développement Raspberry Pi mais est désormais proposée pour plusieurs plateformes (BeagleBone Black, Cubieboard2, Cubietruck, Odroid-U). La configuration et l’administration passent par une interface Web et sont censées permettre une prise en main rapide et simple des différents outils. ArkOS n’est encore qu’aux premiers stades de son développement.

Géocoder une liste d’adresse

Le Géocodeur est un outil en ligne qui permet, à partir d’une liste d’adresses physiques, d’obtenir une liste des coordonnées géographiques correspondantes, par exemple pour réaliser une carte.

On peut faire à peu près la même chose sur sa propre machine en local en utilisant QGIS et le plugiciel MMQGIS.

S’il s’agit de géocoder un petit nombre d’adresse, un script comme celui proposé et partagé ici à utiliser avec Google Docs fera tout aussi bien l’affaire.

Géocodeur : http://www.batchgeocodeur.mapjmz.com/
MMQGIS :
http://michaelminn.com/linux/mmqgis
http://www.digital-geography.com/mmqgis-un-outil-pour-geocoder-des-fichiers-dadresses/

Scanner USB en réseau avec Raspberry Pi sous Arch Linux ARM

De même que pour une imprimante USB, il est facile de mettre en réseau un (vieux) scanner USB. L’avantage est de pouvoir scanner des documents depuis n’importe quelle machine connectée au réseau local, qu’elle tourne sous Windows, sous une distribution basée sur Linux ou même sous Android (pour récupérer un scan depuis un smartphone ou une tablette, par exemple), sans se préoccuper des cables à brancher, déplacer et rebrancher…

Une opératrice travaille au branchement de fils électriques.

Une opératrice ignorant la possibilité de mettre en réseau un scanner USB sue sang et eau pour le connecter à la bonne machine.
Source : Bibliothèque du Congrès des États-Unis – Working with the electric wiring at Douglas Aircraft Company, Long Beach, Calif. (LOC).

Pour mémoire et à toutes fins utiles, voici comment j’ai procédé dans la configuration suivante :

  • Scanner : EPSON, modèle Perfection 2580 Photo (il s’agit d’un scanner USB à plat),
  • Raspberry Pi modèle B rev. 2 connecté au réseau local en Ethernet et animé par Arch Linux ARM.

Le principe est le suivant :

  • Le scanner est connecté à la carte Raspberry Pi et piloté par sane.
  • La carte Raspberry Pi joue le rôle de serveur.
  • Les autres postes du réseau se connectent à la carte et pilotent le scanner au moyen d’un client sane.

Lire la suite

Banana Pi pour les petits, Arch Linux et Gcompris

J’ai acquis il y a un moment une carte Banana Pi. Elle me servait à l’origine comme NAS, mais ayant rapatrié le serveur de fichiers sur une autre machine, elle se trouvait sans emploi. Mes trois jeunes enfants revendiquant le droit de manipuler un clavier et une souris, j’ai eu l’idée d’installer et de configurer pour eux ce mini-PC, en leur permettant, dans un premier temps, d’y jouer avec la suite éducative Gcompris. J’ai choisi Archlinux ARM pour faire tourner tout cela, et tenté, dans la configuration retenue, de privilégier la simplicité, à la fois dans le choix et la disposition du matériel et dans l’utilisation du logiciel, tout en gardant la possibilité de faire évoluer les choses avec l’évolution des capacités des trois petits et de la liberté qu’il est possible et raisonnable de leur laisser dans l’utilisation de l’informatique et l’exposition à l’écran.

Bananes vertes et jaunes.

Banana Pi + Gcompris = Petits ravis
Photo : Ian Ransley, licence CC.

Voici à toutes fins utiles et pour mémoire le relevé des étapes de cette installation. Lire la suite